COMIX & DIGITAL

 « Comix & Digital » est un projet déposé devant l’Europe dans le cadre des programmes ERASMUS + KA2.
Il se déroule de Septembre 2020 à août 2023.

Financé par l’Europe, il compte comme partenaires :
Aix-Marseille Université

Made in La Boate, Marseille
ESDAC, Aix-en-Provence
Université de Malaga, Espagne
Escuela de Arte San Telmo, Malaga, Espagne
Université de Dumlupinar, Kutahya, Turquie
Scuola italiana di comix, Naples, Italie.

Nos objectifs : acquisition de compétences en auto formation ou via tutos et MOOCs, pour que les étudiants (BD, illustration, design) puissent s’emparer de solutions techniques et de stratégies linguistiques qui les préparent aux synergies du travail collaboratif et à distance. Sont abordés : les pratiques ouvertes et innovantes dans l’ère numérique, les questions d’employabilité et le problème de l’accession plus dynamique des femmes auteurs sur le marché de la BD.

Des mobilités des enseignants et des professionnels qui élaboreront le matériel pédagogique et celles des étudiants qui le testeront seront organisées dans chacun des pays partenaires et adossées, dans trois pays, à un festival pour favoriser la rencontre avec les auteurs et l’insertion professionnelle des étudiants : Rencontres du 9e art (France/Aix-en-Provence), Comicon (Italie/Naples), Dumlupinar Comics Festival (Turquie/Kutahya).

 

notre Story

Comix & Digital: Nouvelles voies, nouvelles formes de BD

Un projet de formation et d’animations pour lutter contre les inégalités dans le domaine des industries créatives et de la création  visuelle.
Un outil pour participer à l’intégration professionnelle des jeunes créatrices et créateurs de BD  européens

Nos observations

La Bande dessinée au coeur des industries créatives

Depuis peu, le secteur de la Bande Dessinée est bouleversé par l’arrivée de nouveaux outils et process de création et de diffusion. Des coopérations se dessinent, de nouvelles perspectives se révèlent. Les webtoons inspirent le cinéma pour des adaptations sur grand écran, séries tv, jeux vidéo et l’édition papier. La BD française pouvait déjà passer du papier à l’écran : les modèles de diffusion évoluent. La porosité des industries créatives se confirme.

Un secteur à observer dans l'économie européenne

Dans un avis de 2015, le Conseil Economique et Social Européen sur les Industries créatives et culturelles soulignait qu’elles sont un atout européen à valoriser dans la compétition mondiale. Etait considérée leur dimension technologique et de valeur ajoutée quant à la création et la diffusion de biens et services à fort contenu culturel, artistique ou ludique. 

La question des jeunes professionnels

Face à un nécessaire renouveau créatif, en phase avec les possibilités offertes par le numérique, la spécificité de la demande et les comportements des publics difficiles à anticiper, les métiers se réinventent. On observe aussi la particularité d’un secteur marqué par la non-systématisation du salariat comme mode de rémunération du travail et la prédominance de micro-entreprises, travailleurs indépendants, auto-entrepreneurs.

Créateurs et compétences

Les créateurs de BD de demain sont ainsi en grande partie les auteurs d’aujourd’hui dont le métier est transformé par l’ajout de compétences complémentaires. Aux briques de compétences “métier”, s’ajoutent de nouvelles briques issues d’autres métiers autour de nouvelles tâches, activités ou process.

Interculturel et projets collaboratifs

La mise en oeuvre de créations collaboratives, dans le digital, impose de dépasser l’obstacle des différences culturelles non négligeables entre Français, Italiens, Espagnols et Turcs. Nous misons sur le contexte interculturel de l’ensemble des actions, dans le domaine linguistique avec des cours d’(inter)compréhension des autres langues, dans le domaine culturel avec des matinées interculturelles et grâce au bain culturel et linguistique vécu lors des mobilités dans les pays étrangers.

Quel impact ?

La réussite de notre projet repose sur une meilleure prise en compte de la question de l’adéquation de la formation aux solutions et outils numériques dans le cadre de la création en arts graphiques et en BD. Notamment, nous souhaitons stimuler de nouvelles expertises, expériences et pratiques reliées à l’inclusion du livre et de la BD dans les industries créatives. La sensibilisation des jeunes auteurs, des enseignants et des professionnels serviront de levier.

^

Et demain ?

Demain, quel sera le sort des auteurs? Comment vivront-ils notamment dans le secteur de la Bande dessinée ? Leur devenir ne s’inscrit plus seulement dans les arts graphiques, mais plus largement dans celui des industries créatives, des passerelles se créant entre les pratiques et les oeuvres pour accéder à de nouveaux publics, à de nouveaux modes de création et/ou de diffusion.

^

Les femmes et la BD ?

La position des créatrices de BD nous interpelle également et nous voulons développer sur ce sujet un axe fort dans notre projet. Les leviers engagés en direction des jeunes femmes sont : une rencontre avec les structures engagées pour la représentation des femmes dans la BD, en France ou à l’étranger, des Masterclass lors de Festivals, etc. Dans trois pays, les étudiants accéderont ainsi à des rencontres avec les auteurs et évoqueront le sujet de l’insertion professionnelle  : Rencontres du 9e art (France/Aix-en-Provence)/Comicon (Italie/Naples)/Dumlupinar Comics Festival (Turquie/Kutahya)

^

Les valeurs du projet ?

Les activités de formation de notre projet représentent une participation au patrimoine culturel historique qu’est la BD en Europe. Elles apportent une formation spécifique aux futurs créateurs de BD pour améliorer leurs compétences dans la mise oeuvre des outils numériques. Elles participent à dépasser les barrières linguistiques pour le travail collectif nécessaire à la mise oeuvre des outils numériques. Elles contribuent à l’amélioration de la parité dans le domaine de l’édition de BD et à la sensibilisation des futurs professionnels de la BD aux problématiques environnementales liées à la production collaborative

les productions en cours

Un mooc en 4 langues issu des cours open source déployés : interculturel et création digitale

Des bandes dessinées et leurs créations dérivées : trailers, spin off, making of

Une expo, un documentaire, un outil spécifique de promotion en ligne

Des outils de réflexion : enquêtes, séminaire, publications

un projet erasmus+

 

7 + 13 =